Conditions d’attribution de l’aide juridictionnelle pour divorce

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT – Question écrite n° 15878 à Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les conditions d’attribution de l’aide juridictionnelle dans le cadre d’un divorce

Question publiée au JO le : 15/01/2019

Texte de la question

M. Paul Molac attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les conditions d’attribution de l’aide juridictionnelle dans le cadre d’un divorce. Une aide juridictionnelle est accordée par l’État aux personnes qui veulent faire valoir leurs droits en justice et qui disposent de faibles ressources. Sont pris en compte pour déterminer la situation financière du demandeur ses ressources brutes avant abattements et d’autres éléments tels que les biens immobiliers. Or, dans le cadre d’un divorce, des situations peuvent apparaître où l’une des parties est propriétaire d’un logement mais ne l’occupe pas, cette dernière ayant quitté le logement dans le cadre de la séparation. Cette partie paye donc un loyer dans une autre habitation mais ne peut, en tant que propriétaire, bénéficier d’une aide juridictionnelle. Les procédures de divorce pouvant s’avérer longues (jusqu’à 10 ans et plus), elles représentent une charge lourde pour ces propriétaires. Aussi, compte tenu des difficultés financières qu’entraîne la procédure de divorce pour des propriétaires qui louent un autre logement dans l’attente d’un jugement, il lui demande si le Gouvernement envisage d’élargir les conditions d’attribution de l’aide juridictionnelle.