Pipriac / St Ganton : une expérimentation pour résorber le chômage de longue durée

Dix communes françaises dont Pipriac et Saint Ganton mènent depuis 2016 et pour 5 ans une expérimentation visant à résorber le chômage de longue durée (plus d’un an de chômage).

Appelée « Territoires zéro chômage de longue durée », elle a pour objectif de transformer les dépenses passives dues au chômage en dépenses actives. Les dépenses dites passives sont les dépenses que l’Etat et les collectivités territoriales financent pour la formation, la qualification, l’indemnisation mensuelles des chômeurs, les dépenses de recherche d’emploi, de logement, de transport, de santé, de ceux qui n’ont pas d’emploi. Les calculs montrent qu’un chômeur de longue durée coûte à la société 25 000 euros chaque année.

Son principe : proposer sur des petits bassins de vie (environ 5000 habitants) un CDI au SMIC à tout « privé d’emploi », en finançant par la redirection du coût du chômage de longue durée la création d’emplois répondant à des besoins locaux non satisfaits, sans se substituer aux emplois existants.

Les premiers résultats étant prometteurs, le président de la République a annoncé le 13 septembre son extension à plusieurs dizaines de nouveaux territoires.

Loïc Dutay, sociologue, suit de près l’expérimentation sur les deux communes d’Ille-et-Vilaine et a présenté la démarche à la salle des fêtes de Ploërmel. Il vient de publier « Héros chômeur » le récit mi-réel mi-fiction du démarrage de ce projet sur le territoire. Il donne la parole aux anciens chômeurs de longue durée qui ont retrouvé un emploi. Il montre leur soif de dignité, d’être utile, et comment ils deviennent les premiers acteurs du projet.

Pour en savoir plus : https://www.tzcld.fr/

20181015_202244