Problématiques du théâtre en langues régionales

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT – Question écrite n° 4 597 à Mme la ministre de la culture sur les problématiques spécifiques au théâtre en langue régionale.

Question publiée au JO le : 23/01/2018

Texte de la question

M. Paul Molac attire l’attention de Mme la ministre de la culture sur les problématiques spécifiques au théâtre en langue régionale. Suite à un appel de la Fédération « C’Hoariva », association régionale née en 2005 ayant pour buts de lier, réunir et accompagner les troupes amateurs et professionnelles de théâtre en breton, une rencontre a été organisée par le conseil régional d’Occitanie en décembre 2017 au Théâtre de Narbonne entre divers acteurs du théâtre en langue régionale. De cette rencontre, des problématiques communes et alarmantes ont été relevées qui depuis trop longtemps conduisent à la disparition des théâtres en langues régionales. Parmi celles-ci figurent : l’absence de formation professionnelle pour la transmission des savoirs auprès des nouvelles générations ; le manque de moyens pour la création, la production et la promotion ; mais encore l’impossibilité de diffuser les spectacles en langues régionales auprès des centres dramatiques nationaux, des scènes nationales ou conventionnées mais aussi des festivals institutionnels. Face à ces iniquités de traitement, les théâtres en langues régionales sont de plus en plus dans l’incapacité d’assumer leurs missions, ce qui met à mal la diversité culturelle sur le territoire français. Alors qu’un collectif des théâtres en langues de France a été créé suite à cette rencontre à Narbonne, il lui demande quelles mesures son ministère peut prendre afin de s’emparer des spécificités de ces théâtres en langues régionales afin d’éviter leur déclin, voire leur disparition.