Problèmes de stationnement en centre-ville

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT – Question écrite n° 11213 sur les problèmes de stationnement en centre-ville

Question publiée au JO le : 24/07/2018

Texte de la question

M. Paul Molac appelle l’attention de M. le ministre de la cohésion des territoires sur les problèmes de stationnement en centre-ville. En effet, alors que la revitalisation des centres-villes est devenue un enjeu majeur du territoire, les problématiques liées au manque de stationnement semblent irrémédiablement s’accentuer et impacter les usagers, créant des disparités toujours plus fortes avec la périphérie, où l’accessibilité est largement facilitée pour les automobilistes. Le constat est clair : dans de nombreuses villes, les nouveaux aménagements bannissent ou limitent largement la place de l’automobile, engendrant des difficultés importantes pour les usagers pour qui ce moyen de locomotion reste bien souvent incontournable. Aussi, au vu des difficultés de stationnement rencontrées (manque, cherté), de plus en plus d’automobilistes s’abstiennent de se rendre en centre-ville où le commerce de proximité affirme globalement souffrir d’une moindre fréquentation, pour des raisons n’ayant certes pas uniquement trait à cette problématique. C’est pourquoi il souhaiterait savoir si le Gouvernement, via les divers dispositifs transversaux mis en place pour soutenir la redynamisation des centres-villes, compte réfléchir à des moyens permettant aux automobilistes d’accéder plus facilement aux centres urbains, comme par la création de parcs de stationnement souterrains, ou encore la mise en place de navettes permettant de faciliter les déplacements depuis la périphérie.