Redadeg : un moment sportif… et festif !

IMG_2814

Dimanche dernier, la « Redadeg », course relais qui promeut la langue bretonne, était de passage en pays de Ploërmel.

Les acteurs locaux mobilisés

A Guégon et Josselin, les écoles Saint-Gildas, Notre-Dame du Roncier et le collège Sainte-Marguerite, qui proposent l’enseignement du breton au sein de leur établissement, se sont mobilisés en invitant les élèves et les parents à courir et à s’emparer du témoin transmis en relais à chaque kilomètre afin de symboliser l’importance de la langue bretonne. Un moment que les enseignants et enfants ont voulu festif puisqu’ils n’ont pas hésité à danser, chanter en breton et inviter des chanteurs et musiciens locaux pour l’occasion. Une façon de faire patienter les coureurs et le grand public puisque c’est de nuit que la Redadeg s’est finalement invitée, passant vers 22h30 devant le château de Josselin.

Le relais en famille sur trois kilomètres

Pour ma part, je m’étais proposé de prendre le relais de la course sur 3 kilomètres, à partir de Taupont. Et c’est finalement en famille que j’ai couru les kilomètres 499, 500 et 501 menant la Redadeg à Ploërmel. Un moment très sympa !

Après l’effort, vers minuit, j’ai rejoint les animations qui étaient proposées autour de l’événement sur la Place d’Armes. Sur scène, avec mes amis du groupe Feurzae, nous avons entonné quelques chants à danser. Une manière différente de contribuer à la valorisation de la langue bretonne…. et la première fois, je dois l’avouer, que j’assurais un fest-noz en tenue de sport !

La Redadeg a poursuivi son chemin à travers la Bretagne historique, jour et nuit, et se terminera demain 12 mai à Plougarneau.

IMG_2796 IMG_2797 IMG_2798 IMG_2800 IMG_2805 IMG_2813 Redadeg IMG_2838

Vous aimerez aussi...