Sapeurs-pompiers : défendre et promouvoir le volontariat

 

Les représentants de la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France m’ont récemment interpellé au sujet de la nécessité d’exempter le volontariat de sapeur-pompier de l’application de la directive européenne relative au temps de travail (directive 2003/88/CE). En effet, le rapport de la mission volontariat, remis à votre ministère le 23 mai dernier à la demande du Président de la République, démontre qu’appliquer cette directive à la corporation des sapeurs-pompiers volontaires aurait un impact statutaire préjudiciable à l’organisation des secours sur l’ensemble du territoire national.

Conscient de l’importance du volontariat dans le modèle de secours français, je me suis fait le relais de leurs inquiétudes auprès du Ministre de l’Intérieur.

Pour lire la lettre, cliquez sur le document ci-dessous

Capture1

Capture2