Agriculture. Visite du Gaec bio Yvel à Mauron

Avec Olivier Allain, vice-président de la Région Bretagne en charge de l’agriculture, nous avons rendu visite à la famille Le Callonnec, à la tête du Gaec bio Yvel à Mauron.
En avance sur son temps, l’exploitation est passée en agriculture biologique en 1968 et pratique l’agriculture de conservation qui consiste à utiliser un ensemble de techniques culturales destinées à maintenir et améliorer le potentiel agronomique des sols en évitant le labour et en pratiquant du semis-direct sans utilisation d’herbicide… Cela permet d’améliorer le bilan carbone et de conserver une production régulière et performante sur les plans technique et économique.
L’exploitation familiale compte aujourd’hui 4 associés, Claudine, Patrice et leurs deu
x fils, qui ensemble gèrent la production laitière de 115 vaches, l’élevage de de 6 000 poules pondeuses et la culture des terres sur 220 hectares.
Dans la continuité du père de Claudine Le Callonnec, les éleveurs sont dans une logique d’agro-écologie performante.
Ils font d’ailleurs partie d’un groupe expérimental AEP (Agriculture écologiquement performante), soutenu par la Région Bretagne, et sont sans cesse à la recherche d’évolutions et d’adaptations pour améliorer leurs pratiques. L’un de leurs objectifs est par exemple d’atteindre l’autonomie protéique de l’exploitation laitière pour se passer totalement de l’apport extérieur de soja.
Pourquoi la région Bretagne est-elle attentive à ce type d’exploitation ? Parce que l’une de ses ambitions est de faire de la Bretagne la région de l’agroécologie, du bien produire et du bien manger. En ce sens, elle encourage les systèmes vertueux qui génèrent revenus pour les agriculteurs, qualité et confiance pour les consommateurs mais aussi préservation de l’environnement.
La Région Bretagne est d’ailleurs la première de France à investir autant, financièrement, en faveur de ses éleveurs qui sont aujourd’hui 25% à bénéficier de son appui qui permet de contractualiser sur des objectifs environnementaux avec les MAEC (Mesure agroenvironnementales et climatiques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.