Abandon du projet d’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes: Une sage décision

Le Premier ministre vient d’annoncer après plusieurs mois de consultations, l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. J’ai pu être auditionné par lui sur ce sujet et ai exprimé la position que je porte de longue date contre ce projet aéroportuaire. J’ai aussi tenu à préciser que les élus de ma circonscription étaient quant à eux pour la réalisation de cet aéroport.

Il s’agit selon moi d’une sage décision. La solution du réaménagement de l’aéroport actuel de Nantes Atlantique constituait déjà une véritable alternative pour soutenir l’augmentation du trafic prévu. Je n’ai jamais compris pourquoi Nantes serait saturé avec 4,5 millions de passagers alors que Genève ou Nice ne sont pas saturés à 9 et 11 millions de passagers annuels sur une seule piste également ? Mon opposition à la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes n’équivaut pas à une opposition au développement économique de la Bretagne qui a besoin d’être reliée au reste du monde par l’avion. C’est une condition importante pour l’installation d’entreprises sur le territoire et la mobilité des habitants. Cette solution de réaménagement de l’aéroport actuel permettra aussi de préserver la terre agricole dans une région où l’agriculture reste un secteur économique de poids.

Enfin la question de l’évacuation de la ZAD devra être définitivement réglée d’ici le printemps. Il faut que ce territoire puisse retrouver la sérénité et ne plus être une zone de non droit.