Arnaud Deroubaix, la passion du jeu au service des territoires ruraux

Certains le connaissent pour son implication dans le tourisme local, d’autres pour son escape game de Lizio, d’autres encore pour les aventures grandeur nature du Camp du Dragon. Arnaud Deroubaix a transformé sa passion et ses convictions en activité professionnelle. Amoureux de son coin de Bretagne, des univers imaginaires et du jeu dans tous ses états, il crée, développe et anime des mondes ludiques sur-mesure.

Crédit- photo : Vanéssa Missud.

Brocéliande, cet Ouest légendaire où tout est possible

« J’étais prédestiné à venir ici, en Brocéliande, sur ce territoire. » Arnaud a déménagé du Nord, d’où il est originaire, vers la Bretagne en 2001. « J’étais un vrai citadin, et le fait d’être “un numéro”, de ne pas connaître mes voisins, de ne pas avoir de communauté de vie, tout ça, ça ne me correspondait pas. » À cela s’ajoutent les séjours enthousiastes de ses amis en Brocéliande qui lui rapportent les documentations touristiques. Tous ces lieux parlent à son goût de l’imaginaire et du fantastique. « Alors, j’ai décidé de foncer ! » Il arrive à Guillac, avant de s’installer à Brignac puis, aujourd’hui, à Saint-Brieuc-de-Mauron. Infographiste de formation devenu fonctionnaire dans le multimédia, il se sent très vite utile sur le territoire. Il travaille à la Communauté de communes de Mauron en cyberbase : « Il y a 18 ans, l’outil informatique était peu développé et mal connu. En transmettant un savoir, j’ai appris à connaître beaucoup de monde et j’ai constitué mon réseau. On parlait multimédia et… de tout ! »

Arnaud s’intègre si bien qu’il est élu, d’abord à Brignac puis à Saint-Brieuc-de-Mauron, conseiller municipal à la culture, au tourisme et à la communication. Celui qui avait autrefois été séduit par l’offre culturelle et patrimoniale du secteur souhaite s’investir pour la développer, plus encore qu’à son poste à la communauté de communes où il touche déjà à la logique touristique. « Je me disais que tout était possible, car Brocéliande est connue partout, dans le monde entier ! » Pour lui, Brocéliande et cette partie de la Bretagne sont un « Far West » où tous les projets peuvent éclore et s’épanouir. « Je me suis davantage mouillé. Je me suis impliqué auprès de l’office de tourisme du pays de Mauron en Brocéliande.» L’association a été dissoute et l’office de tourisme a changé de mains. À 38 ans, c’est le déclic : « À un moment, vous sentez que vous avez un savoir-faire et que la situation telle qu’elle est ne vous donne pas les moyens de le développer. C’est là que j’ai monté mon auto-entreprise. Pendant trois ans, j’ai été fonctionnaire et auto-entrepreneur, puis je me suis lancé, et maintenant, je suis en entreprise individuelle. »

Crédit photo : Vanéssa Missud.

Vivre des aventures à la première personne

Son entreprise, c’est GNome Prod. Arnaud propose de l’événementiel ludique grandeur nature. Il crée des jeux d’enquêtes, des escape games, des rallyes… Il porte l’idée en dormance depuis quelques années déjà, en tant que féru de jeux de rôle grandeur nature (GN). « Pendant 30 ans, j’ai fait du GN et, la plupart du temps, j’étais dans l’organisation. Arrivé en Bretagne, j’ai cherché une association. La plus proche était à Rennes. Je m’y suis inscrit et, très vite, j’ai monté la mienne, à Brignac. » Avec « La fantastique comédie », il réunit des adeptes de ces jeux « où l’on vit des aventures à la première personne » et importe le concept de trollball en Bretagne. Ils organisent 8 tournois, pendant 8 ans, à Brignac, rassemblant des passionnés du Grand Ouest, mais aussi de toute la France et de Belgique. Face à cette montée en puissance et à l’investissement demandé, l’association fait une pause. « La fibre du jeu était toujours là, alors j’ai monté un autre projet qui me tenait à cœur : le Camp du Dragon. » C’est le projet qui le fait quitter son statut de fonctionnaire, et celui qui le fait connaître. Le Camp du Dragon s’installe au Val-Jouin, à Lizio. Monté et porté en association, il séduit la région Bretagne qui permet à Arnaud, par des subventions, de développer le projet à la hauteur de son ambition. En parallèle, il crée le premier escape game du Morbihan, dans un moulin transformé en auberge, au cœur d’un parc verdoyant. « Je voulais proposer une activité atypique, dans un lieu atypique, en milieu rural. Pourquoi ne ferait-on pas des activités touristiques innovantes en milieu rural ? Nous avons du patrimoine ici, des paysages fabuleux, des lieux insolites… Mon engagement est là : je prône la ruralité, le développement des potentiels touristiques des territoires en manque d’attractivité touristique, l’appropriation des légendes locales et des richesses du patrimoine… » Entre Le Camp du Dragon et GNome Prod, les activités se croisent et se complètent. Avec GNome Prod, Arnaud met son savoir-faire à disposition des collectivités, des entreprises, des institutions pour créer des événements sur-mesure. Il œuvre désormais dans tout le Grand Ouest en mariant, pour chaque territoire ou contexte, une dynamique de jeu personnalisée et un contenu ludique, pédagogique et touristique riche et valorisant.

Crédit photo : Vanéssa Missud.

« Il faut croire en ce territoire, en ces territoires », promeut Arnaud, prolixe à citer les projets qui l’ont passionné, menés dans des communes délaissées par le tourisme ou, au contraire, proposés dans des lieux où faire la différence s’impose pour rester attractif. On retrouvera ainsi ses mécaniques de jeu, son sens de la théâtralité et de l’interactivité, dans un escape game créé à Dinard ou dans les Abers, à la Ferme du Monde (Carentoir), à l’Insectarium de Lizio, mais aussi au Mont-Saint-Michel ou à Bordeaux, et bien sûr sur ses terres de prédilection au Val-Jouin et Saint-Brieuc-de-Mauron (À la recherche de la briochine).

En savoir plus

Gnome Prod ; Escape Game de Lizio ; Association Le Camp du Dragon