Conséquences du Brexit sur l’Irlande – Colloque le 8 novembre à l’Assemblée nationale

Le 8 novembre s’est tenu à l’Assemblée nationale la conférence débat que j’organisais sur le thème des « Conséquences du Brexit sur l’Irlande et sa relation à l’Union européenne ». Ce moment, aura été un véritable succès pour qui souhaite essayer de trouver des réponses à ce bouleversement institutionnel européen. Ainsi les intervenants ont pu faire valoir leur expertise sur ce sujet à un panel de parlementaires et de leurs collaborateurs, de diplomates, d’entrepreneurs, de chercheurs, d’étudiants, de représentants de la communauté irlandaise, mais aussi bretonne.

INVIT-colloque2016

Premier partenaire commercial du Royaume-Uni, avec 16 % de ses exportations (40 % si l’on enlève les multinationales) et 17 % de ses importations, la république d’Irlande devra affronter plus que tout autre pays européen les conséquences du Brexit sur son économie. Les premières secousses se font déjà ressentir avec la crainte du rétablissement de barrières douanières. Face à un « hard Brexit » qui se profile, comment l’économie Irlandaise peut-elle réagir ?

Le rétablissement d’autres barrières, physiques celles-ci, à la frontière entre la République d’Irlande et l’Irlande-du-Nord, fait quant à elle craindre un retour des tensions autour d’un processus de paix dans lequel l’Union européenne est pleinement partie prenante. Alors que les citoyens d’Irlande-du-Nord sont nombreux à détenir la double nationalité britannique et Irlandaise, la question de la liberté de circulation et de travail des personnes sera au cœur des enjeux à venir pour préserver un processus de paix auquel la population de l’ensemble de l’ile est fortement attachée.

Mais plus que cela, c’est la relation de l’Irlande à une Union européenne en proie au doute due à une impréparation du Brexit qui est questionnée. Quelle voie devront-ils emprunter afin de faire face à cette transformation substantielle du projet européen ?

Au même titre, se posera également inévitablement la question de l’avenir européen des nations composant le Royaume-Uni, qui pour certaines d’entre elles ont été poussées vers le Brexit malgré le vote majoritaire de leur population (Irlande-du-Nord et Ecosse). Comment l’Union européenne peut-elle gérer les intérêts contradictoires qui se sont ainsi exprimés ?

Enfin, avec l’interdépendance des économies britannique et irlandaise, le Brexit pose le défi de la diversification des exportations irlandaises vers d’autres pays européens. Est-ce de nature à renforcer les échanges avec ses proches voisins, parmi ceux-ci la France, 7e client et 3e fournisseur de l’Irlande (2015) ? Comment le tissu économique local peut-il réagir à cette nouvelle donne politico-commerciale et espérer s’en tirer à bon compte ? L’exemple de la Bretagne, dont l’économie connaît certaines similitudes avec l’Irlande (puissance de l’industrie agroalimentaire et de la pêche notamment), qui est la seule région à avoir engagé un travail de fond sur les conséquences du Brexit sera éclairant.

Les conséquences que soulève ce bouleversement institutionnel et économique qu’est le Brexit pour l’Irlande et ses partenaires européens sont nombreuses. Cette conférence-débat avait pour but de les identifier et d’envisager la manière d’y répondre, avec le souhait d’une interaction importante avec le public.

_mg_8906_mg_8940

_mg_8950