Coronavirus – Mise en place de la stratégie de déconfinement

A l’occasion de la séance de Questions d’Actualités au Gouvernement de ce jour, j’ai pu au nom de mon groupe “Libertés et Territoires” interpeller le gouvernement sur la situation de crise que connaît actuellement le pays. L’une de mes questions à l’attention du Premier ministre a concerné plus spécifiquement la stratégie relative au futur déconfinement.

 

Monsieur le Premier ministre,

Voilà aujourd’hui trois semaines que le confinement s’est imposé à nous comme la seule solution pour ralentir l’épidémie de Covid-19.

Il était nécessaire, nous l’avons soutenu. Nos efforts collectifs vont commencer à produire leurs effets, ils ne doivent pas se relâcher alors que nous n’avons pas encore stabilisé la pandémie.

Vos propos sur le déconfinement ont inquiété de nombreux Français, parce que mal préparé, mal anticipé, ce déconfinement pourrait provoquer une nouvelle flambée de contamination et son lot de décès. La situation actuelle en Chine d’ailleurs n’est pour nous rassurer.

Or quelle que soit la stratégie qui sera décidée ,cela ne pourra se faire sans véritables moyens pour surveiller l’état immunitaire de la population et éviter la contagion.

Monsieur le Ministre des Solidarités et de la Santé vient de nous dire que l’on a des tests sérologiques fiables et c’est une bonne nouvelle. Quand est-ce que nous serons en mesure de tester la population ? Car on ne pourra pas lutter contre le virus en déconfinant si nous n’avons pas les moyens pour le faire.

A propos des masques, l’Académie de médecine considère que le port pourrait être une bonne chose. Et d’après ce que je lis, il est dit plus ou moins « Je ne l’ai pas dit auparavant car il n’y en avait pas assez », cela entretient un certain trouble chez nos concitoyens. Une fois le déconfinement réalisé, il faudra distribuer des masques pour tout le monde, et donc multiplier par trois ou quatre le nombre de masques. Aurons-nous les moyens de le faire, sachant que d’autres bruits nous parviennent selon lesquels des quantités de masque seraient négociés sur le tarmac des aéroports chinois au plus offrant ? On a là un peu de mal à comprendre car on a l’impression qu’on essaie de prévoir le coup d’après alors que la situation présente n’est pas claire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.