Covid-19 et immobilier : ruée vers les résidences secondaires

A l’occasion d’un débat en séance autour de la politique du logement à la suite de la crise du Coronavirus, j’ai souhaité au nom de mon Groupe “Libertés et Territoires” à l’Assemblée nationale
interpeller le Gouvernement autour de la question des résidences secondaires.
En effet, de nombreux foyers résidant dans de grandes métropoles sont désormais à la recherche d’un habitat avec jardin dans des zones littorales, insulaires mais aussi rurales et montagnardes, afin de disposer d’une résidence secondaire.
Ce phénomène pose plusieurs questions : il devient dès lors plus difficile pour les résidents à l’année de trouver à se loger à proximité de leur travail ; les services publics se trouvent nécessairement affectés dans des secteurs où la population varie de 1 à 10.
Si la question du statut de résident a déjà pu être évoquée dans des débats, elle mériterait à mon sens d’être expérimentée.
Les résidents permanents doivent pouvoir se loger non loin de leur lieu de travail, c’est une question de justice sociale et territoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.