Montertelot signe son Plan communal de sauvegarde pour prévenir les risques

20171216_113335

A l’invitation de Martine Le Guilly, maire de Montertelot, j’ai co-signé, avec Mickaël Doré, le sous-préfet de Pontivy, le Plan Communal de Sauvegarde (PCS). L’objectif de ce document : planifier les actions des acteurs communaux de la gestion du risque que sont élus, les agents municipaux, les bénévoles ou encore les entreprises partenaires, en cas d’évènements majeurs qu’ils soient d’origine naturelle, technologique ou sanitaire. Ce plan servira également de référence quant aux informations préventives à transmettre à la population. L’aboutissement d’un travail de fond mené de front par Pierre Dupuis, ancien officier, et Bernard Lebouterre, ancien gendarme.

Si la commune de Montertelot bénéficiait déjà d’un plan de prévention des risques et d’inondations (PPRI), elle ne disposait pas de plan communal de sauvegarde (PCS). Mais, c’était sans compter sur l’implication de Pierre Dupuis et Bernard Lebouterre qui, ensemble, ont recensé les risques auxquels est exposée la commune de Montertelot. Parmi eux, on compte les risques naturels, liés aux possibles inondations, notamment du fait du passage du canal de l’Oust ou encore aux possibles risques d’incendie.

“Une sorte de guide pratique”

Il faut noter également que Montertelot est également soumise aux risques technologiques du fait de la proximité des laboratoires Yves Rocher, ou encore aux risques sanitaires, liés aux possibles contaminations pouvant pesées sur le territoire.

En cas d’incident, le document prévoit des actions bien définies et répondant à chacune des situations auxquelles la commune pourrait être confrontée. Une sorte de guide pratique des actions à mettre en place par les élus, des référents bénévoles ou des entreprises partenaires, et ceen accord avec les moyens et services que l’Etat pourrait proposé.

Vous aimerez aussi...