La Gare de Redon, un élément structurant du territoire

Le territoire de Redon, pour ceux qui ne le connaîtraient pas, est très original au point de vue administratif. La ville se trouve dans la pointe sud du département d’Ille-et-Vilaine et s’étend naturellement sur les départements voisins du Morbihan et de Loire-Atlantique. Il en est de même du Pays de Redon et de la Communauté de communes du Pays de Redon (CCPR) qui s’étendent sur trois départements et deux régions : Bretagne administrative et Pays-de-la- Loire. Cette situation n’est parfois par très aisée.

La gare de Redon est une autre de ses caractéristiques particulières. Redon a la chance de bénéficier d’un nœud ferroviaire. En effet, la ligne qui vient de Rennes se divise à Redon, d’une part en direction de Vannes et Quimper et, d’autre part en direction de Nantes. Redon est donc une ville attractive pour de jeunes couples qui peuvent prendre le train pour travailler dans ces grandes villes tout en évitant les bouchons et un prix exorbitant pour le foncier.

Gare de redon

Si la gare de Redon est une gare de proximité, elle est aussi intéressante pour les entreprises de la région dont les débouchés et clients sont à Paris. Or ces entreprises ont des besoins en termes de desserte pour être à Paris relativement tôt le matin et pouvoir revenir le soir, tout en permettant une bonne journée de travail. Les horaires de ces dessertes sont donc une condition de l’attractivité de la gare de Redon auprès d’un public large. La zone d’attraction, en plus du pays de Redon s’étend sur les cantons de Malestroit, Questembert, La Roche Bernard, mais aussi Pontchateau et Guéméné-Penfao en Loire-Atlantique. Or pour le moment, les usagers du train en direction de Paris préfèrent les grandes villes mieux desservies en horaires variés même si l’on doit perdre du temps pour entrer en ville et payer le parking qui est loin d’être donné.

La région a beaucoup investi dans les lignes ferroviaires. C’est d’ailleurs une véritable réussite saluée par tous. Avec la nouvelle ligne à Grande vitesse, la SNCF revoit ses horaires. La mobilisation actuelle est donc de première importance et c’est pour cela que sollicité par la CCPR, j’ai répondu présent. La gare est pour Redon, ce que la 4 voies est pour Ploërmel. La question des horaires déterminera l’attractivité de la gare et du territoire de Redon. Une question que les élus du territoire mais aussi les chefs d’entreprises et les usagers suivent de près. Les négociations avec la SNCF sont longues et difficiles mais à cœur vaillant rien d’impossible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.