Cédric et David Jagu. De l’art de transformer chaque difficulté en opportunité

thumbnail_Cédric et David Jagu - 3

« C’est de la folie d’espérer de nouveaux résultats en faisant toujours la même chose. » Ce mantra emprunté au savant Albert Einstein, Cédric et David Jagu se le répètent chaque matin. Ces deux frères savent quelle vie ils veulent mener et se donnent les moyens d’atteindre leurs objectifs.

2018 s’est ouvert pour eux sur la concrétisation de leur projet commun : la création d’un service d’Aide à la Personne dans les domaines de l’assistance administrative, informatique et scolaire. Fruit de leurs apprentissages tant professionnels que personnels, celui-ci est à leur image : dirigé vers l’autre, axé sur le partage, flexible et ancré sur des valeurs humaines fortes.

Le temps de l’expérience avant l’envie d’indépendance

Tous deux originaires de Guilliers et habitants de Loyat, Cédric et David ont passé leur scolarité à Ploërmel. Ils consolident leur bac STG (Sciences et Technologies de la Gestion) avec un stage, Cédric dans une entreprise de paysagisme, David comme agent d’accueil et secrétaire d’un EHPAD. Ceux-ci se concluent par une embauche en 2009. Ils vivent chacun leur expérience professionnelle, dont ils se déclarent heureux et fiers. David apprécie le contact humain qu’il crée, tandis que Cédric atteint les objectifs qu’il s’est fixés, à savoir l’autonomie en comptabilité. Tous deux ont fait le choix d’un mi-temps, pour un nécessaire équilibre avec leurs loisirs et une cohérence avec leur rythme.

Huit ans plus tard, ils partagent le sentiment d’être tombés dans une routine, incompatible avec leur conception d’une vie épanouie. Ils sont dans une impasse, non contraignante, mais une impasse quand même. « Nous sentions que si nous ne faisions rien, nous aurions des regrets », explique Cédric. En août 2017, ils commencent à élaborer leur projet d’entreprise. Dès septembre, ils préviennent leurs employeurs respectifs, soucieux de ne pas désorganiser la structure et de la quitter en bons termes. La fin de l’année 2017 est marquée par leur prospection active : recenser les besoins, tester les idées, étudier les statuts…

thumbnail_Cédric et David Jagu - 2

Ils écoutent, ils rebondissent, ils ajustent…

Leur premier axe est de proposer aux personnes âgées une aide administrative. De discussion en discussion, transformant chaque réticence en occasion d’ajuster leur projet, ils s’ouvrent. Ils s’aperçoivent ainsi que leur public peut s’étendre aux actifs de tout âge, qui n’ont tout simplement ni l’envie ni le temps de gérer leur « paperasse », ou encore qui se sentent en difficulté devant des dossiers liés au handicap, à l’inscription en établissement de type EHPAD, à l’obtention d’aides… « Nous prenons le contrepied de la suppression du contact humain dans l’administration. Notre créneau, c’est d’aller voir les personnes et de recréer ce lien qui s’efface », explique David. Ils voient dans ce contact le plaisir du partage et l’enrichissement mutuel des rencontres. Ils ajoutent à leur panel de services celui du soutien scolaire à domicile, s’appuyant sur une valeur qui leur parait incontournable : la confiance. « Nous voulons mettre en avant les qualités des enfants pour qu’ils reprennent confiance en leurs capacités. C’est ce qui leur permettra de dépasser leurs difficultés et c’est ce qui les amènera vers plus de réussite. »

Au fil des échanges – réticences et refus compris —, leur offre s’est étoffée. Grâce aux déconvenues, ils ont trouvé leur statut. « Derrière chaque difficulté, il y a quelque chose qui permet de rebondir et d’être positif », affirme Cédric. Ils font le tour des instances administratives et des cabinets comptables pour définir leur statut d’entreprise. Rien ne convient : trop de contraintes, pas de liberté… C’est alors que l’idée des chèques CESU se révèle pertinente. « C’est une chance, car nous restons libres. » Cette solution est aussi en adéquation avec leur projet, car elle leur permet de proposer des tarifs plus accessibles.

Une capacité d’adaptation hors norme

S’il y a bien un aspect qui caractérise Cédric et David Jagu, c’est leur optimisme. Ils tirent celui-ci de leur incroyable capacité d’adaptation et de rebond, un savoir-être acquis en transcendant leur handicap. Cédric et David sont touchés depuis la naissance par le syndrome de Little, qui provoque une paralysie partielle des jambes. « Cela fait partie de nous : nous essayons d’en tirer une force, explique Cédric. Cela nous a appris l’adaptation et la patience », deux qualités indispensables à qui veut travailler au service des particuliers et notamment des enfants. « Pour nous, ce qui nous définit n’est pas notre handicap, même s’il fait partie de nous, mais c’est notre capacité d’adaptation », souligne David.

Le sport est leur autre passion : supporters des équipes de hand-ball et de basket-ball de Ploërmel, nageurs, ils cherchent sans cesse à élargir leurs horizons. Certains les connaissent peut-être pour leur site internet de reportages dédiés au motocross, sport qu’ils pratiquaient assidûment jusqu’à ce que l’évolution du syndrome les empêche de continuer. « Nous nous sommes adaptés ! Nous sommes passés au quad ! », disent-ils, heureux de cette nouvelle ouverture.

Dans le sport comme dans leurs prestations, la diversification est un moteur. Cédric et David Jagu transforment chaque difficulté en chance de se renouveler, et surtout, de s’améliorer.

Leur site web : Cdadomicile

Leur site web dédié à la moto : MX-Bretagne

Leur site personnel : Gevell Racing Team

 

Vous aimerez aussi...