Fête de l’agriculture à Tréffléan. Malgré la détente, l’inquiétude palpable


Dans ce contexte tendu de traité international avec le Canada, le CETA, la fête de l’agriculture prenait un goût un peu spécial… Beaucoup de représentants de la profession du milieu agricole étaient présents mais l’inquiétude est palpable. On trouvait aussi de nombreux services, comme par exemple le service de remplacement : le SEREMOR. Les agriculteurs ont aussi le droit de prendre des vacances, c’est bien normal !

Cette actualité sérieuse et prenante n’empêche pas de se détendre avec du vieux matériel, des courses de tracteurs tondeuses de moissonneuses-batteuses ou du lancer de bottes de paille. Une discipline que les plus de 50 ans ont largement pratiquée dans leur jeune temps. Il n’existait pas de round et big-ballers dans les années 70.

De très nombreux agriculteurs et visiteurs ont fait le déplacement ce qui marque bien l’intérêt des agriculteurs et du reste de la population pour l’agriculture. La production de la nourriture est très important pour l’homme d’une manière générale. En Bretagne, nous restons attachés à ce secteur économique de premier plan et beaucoup d’entre nous sont issus du milieu paysan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.