Intervention sur le projet de loi pour une Ecole de confiance

Je suis intervenu en commission mercredi 30 janvier au nom de mon groupe pour donner un premier avis sur ce projet de loi relatif à l’école. J’ai notamment évoqué le fait que l’obligation de scolarisation à partir de trois ans était une bonne chose mais qu’elle était déjà massivement appliquée (99%). L’enjeu est surtout de permettre plus facilement l’accueil des élèves dès deux ans. Je me suis aussi montré sceptique sur la création de statut spécial pour des école internationales à destination de cadres fortunés et interrogé le Ministre sur l’absence des langues régionales dans le texte. Lors de l’examen du texte, j’ai défendu plusieurs amendements concernant les langues régionales, notamment pour la prise en charge du forfait scolaire pour les écoles bilingues.