Mauron. L’étonnante chapelle du Pont-Ruelland

C’est une chapelle peu commune que l’on retrouve en bordure de la départementale 304, reliant Mauron à Illifaut. Peu commune d’abord par son apparence puisque la chapelle du Pont-Ruelland, comme quelques autres de la région, se distingue par sa couleur pourpre et orangée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle a été conçue à partir du minerai local, ce schiste rouge qui symbolise à lui seul le pays de Brocéliande.

100 ans en 2013 !

Nouvel étonnement, lorsque l’on franchit la porte : l’édifice, élancé, est aussi très volumineux. A classer entre une église et une chapelle, il propose jusqu’à 250 places assises !

Autre fait surprenant : la chapelle a récemment fêté ses 100 ans… en 2013 exactement. Fait rare dans une région où il est plus habituel de contempler des chapelles construites à la fin du Moyen-Âge ou durant la Renaissance… La raison : elle est venue remplacer une première chapelle, tombée en ruines dans le village au début du XXe siècle.

Un pardon en l’honneur de Saint-Utel

Dimanche dernier, les Amis de la chapelle organisaient un pardon en l’honneur de Saint-Utel. Malheureusement pour moi, je suis arrivé trop tard… J’ai donc pu redécouvrir la chapelle après l’effervescence de la fête et saluer la patronne du bar Le Sympati’c, juste en face. Un bistrot qui porte bien son nom !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.