Difficultés de certains propriétaires face aux irrégularités de paiement ou aux dégradations d’un bien immobilier émanant de leurs locataires

QUESTIONS AU GOUVERNEMENT – Question écrite n°7778 à M. le ministre de la cohésion des territoires sur les difficultés de certains propriétaires face aux irrégularités de paiement ou aux dégradations d’un bien immobilier émanant de leurs locataires

Question publiée au JO le : 24/04/2018

Texte de la question

M. Paul Molac attire l’attention de M. le ministre de la cohésion des territoires sur les difficultés de certains propriétaires face aux irrégularités de paiement ou aux dégradations d’un bien immobilier émanant de leurs locataires. Loyers impayés, détériorations importantes jusqu’à rendre le logement insalubre, expulsions difficiles voire impossibles, squats, prestations sociales insaisissables Un certain nombre de propriétaires, confrontés aux comportements indélicats voire malhonnêtes de leurs locataires, se retrouvent juridiquement démunis. Si les textes en vigueur disposent que le locataire se doit de payer son loyer à la date fixée dans le contrat de bail, de s’acquitter des réparations locatives, de veiller à l’entretien du logement ou encore de subvenir à toutes les réparations ou pertes survenues dans le logement au cours de la période de location, il s’avère que dans les faits, il est très difficile pour un propriétaire d’expulser un locataire et, dans le cadre de dégradations, d’obtenir des réparations matérielles ou financières. En effet, hormis la période justifiée qu’est la « trêve hivernale », les locataires, dans le but d’échapper à leurs obligations et devoirs auprès des propriétaires, prennent l’initiative de se cacher derrière diverses procédures administratives, tel qu’un diagnostic indécence, leur permettant ainsi de bloquer toute procédure d’expulsion et, paradoxe ultime, d’obliger les propriétaires à entreprendre et assumer les travaux de rénovation nécessaires même si les locataires en sont à l’origine. Aussi, afin de responsabiliser les locataires indélicats et encourager les propriétaires à proposer à la location des logements vacants, il semblerait opportun de faire évoluer la législation et la rendre plus équitable entre propriétaires et locataires. C’est pourquoi il lui demande si le Gouvernement entend prendre des mesures visant à rééquilibrer le rapport de force entre les propriétaires et les locataires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.