La Roche-Bernard. Réflexion autour du “manger local”

A l’initiative de Thierry Chaumartin, propriétaire bailleur du restaurant Les Rives de Vilaine à Marzan et président de l’association Au seuil de l’océan, une réunion s’est tenue à La Roche-Bernard en vue de créer des synergies favorables au développement des circuits courts entre la Loire-Atlantique et le Morbihan.
En effet, en 2020, dans un contexte sanitaire difficile, les confinements se sont révélés être un accélérateur de la tendance « consommer local » ; les consommateurs privilégiant de plus en plus les circuits courts et de proximité.
L’objectif de cet ancien restaurateur est de créer des liens de confiance entre les producteurs locaux et leurs partenaires potentiels des deux départements afin qu’ils puissent se fédérer et participer ensemble au développement de l’économie locale. A terme, la création d’un Projet alimentaire territorial pourrait même être envisagée.
Une certitude : pour qu’un Projet territorial alimentaire puisse voir le jour, il sera nécessaire de répondre à des appels d’offres et des objectifs bien cadrés. Pour y arriver, aboutir à une structuration solide, les divers partenaires devront travailler main dans la main : collectivités, intervenants dans la restauration publique, chambre d’agriculture, producteurs locaux… Tout reste donc à penser et à construire, notamment en ce qui concerne la logistique à mettre en place en local.
Dans un premier temps, l’association rédigera un partenariat entre trois Etablisements publics de coopération intercommunale (EPCI) : Cap Atlantique, Communauté de communes Pays de Pontchâteau – Saint-Gildas-des-Bois et Arc Sud Bretagne. Affaire à suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.