QAG – Le mal-être des étudiants est préoccupant et nécessite une réponse urgente

 

Lors des questions d’actualités au Gouvernement, j’ai soulevé le problème très préoccupante de la situation des étudiants de notre pays. La détresse psychologique qui est la leur, tandis que démarrent les enseignements du second semestre, nécessite des mesures en urgence.
Alors que les collégiens et lycéens ont accès à des cours en présentiel, et que la plupart des salariés peuvent se rendre sur leur lieu de travail et entretenir un lien social, les étudiants, eux, en sont privés, sommés qu’ils sont de rester dans leur chambre à suivre des cours à distance. Ces conditions d’études ne permettent pas d’accéder à un niveau de formation opportun, et cela s’en ressent de manière dramatique sur leur moral.
Je crains que la réponse du Gouvernement, qui vise à autoriser le retour des cours en présentiel par groupe de 10 maximum, ne soit pas à la hauteur de l’enjeu du mal-être ambiant qui touche une partie de notre jeunesse. Je regrette de plus qu’il ne souhaite pas donner suite à ma demande de réouverture des restaurants universitaires selon un protocole, afin que les étudiants puissent se restaurer en intérieur.
Pourtant les conséquences psychologiques et sociales sur la jeune génération sont un véritable risque pour leur insertion future dans la société. Ma crainte est que cette jeunesse n’ait plus confiance dans des institutions qui les auraient abandonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.