Morbihan. Paulic Meunerie mise sur l’alimentation d’insectes d’élevage

Paulic Meunerie, installée à Saint-Gérand, a choisit d’entrer en bourse pour obtenir le financement qui lui permettra de concrétiser ses projets. Par ce biais, l’entreprise cherche avant tout à industrialiser un procédé breveté de purification des grains de blé, qui lui permettra de se distinguer sur le marché historique des farines, mais aussi sur le marché, plus novateur, de l’alimentation des insectes d’élevage.

Ce domaine qu’est l’alimentation des insectes d’élevage, appelé entomoculture, c’est le nouveau marché colossal sur lequel veut se positionner l’entreprise. Elle évalue en effet à 800 000 tonnes les besoins en son de blé des élevages d’insectes européens à l’horizon 2023, pour lequel elle s’est fixé «un objectif de 50 millions de chiffre d’affaires».

Numéro un français sur les farines de sarrasin, numéro un breton sur les farines de froment, Paulic Meunerie compte gagner toujours plus de parts de marché et répondre également aux besoins industriels de la région, marquée par le manque de 150 000 à 200 000 tonnes de farine par an rien qu’en Bretagne.

Jean Paulic, le dirigeant, victime d’un accident de la route il y a 20 ans, le clouant sur un fauteuil roulant, a toujours su surpassé son handicap pour pousser en avant son entreprise. Un dépassement de soi qui lui vaut aujourd’hui d’être respecté par beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.